Préparer mon départ

Si vous croyez que votre conjoint ou votre ex-conjoint peut devenir violent, vous pouvez faire un certain nombre de choses à l’avance.

Préparez-vous à partir en prenant les mesures suivantes :

  1. Gardez une valise, une boîte ou un sac là où vous pouvez y avoir accès rapidement et facilement. Autant que possible, vous devriez mettre dans ce contenant les objets suivants :
  • Un double des clés de l’appartement ou de la maison ainsi que de la voiture.
  • De l’argent comptant, en petites coupures et en monnaie, pour pouvoir prendre un taxi ou faire un appel téléphonique.
  • Vos documents d’identité : passeport, carte d’assurance sociale, certificats de naissance (le vôtre et ceux des enfants), dossier d’immigration, carte de citoyenneté, carte de statut d’autochtone.
  • Votre permis de conduire et une preuve d’immatriculation.
  • Votre carte d’assurance-maladie et votre dossier d’immunisation ainsi que ceux de vos enfants.                                          
  • Vos livrets de banque, chèques, cartes de crédit et vos documents concernant l’hypothèque ou d’autres prêts bancaires.
  • Votre bail, vos titres de propriété, vos ententes de partenariat ou d’affaires, vos reçus de paiement du loyer ou de l’hypothèque.
  • Votre carnet d’adresses.
  • Une photo de votre conjoint ou de votre ex-conjoint pour aider à l’identifier.
  • Une liste d’autres articles que vous pourrez revenir chercher plus tard.

Vous pouvez également déposer un sac d’effets personnels chez une personne de confiance.

  1. Ouvrez un compte en banque séparé, à votre nom et assurez-vous que la banque ne vous envoi rien par la poste (ou faites envoyer les relevés bancaires à une autre adresse - un ami ou un membre de votre famille) de façon à ce que votre conjoint ne les voie pas.
  2. Vérifiez combien d’argent il y a dans votre compte conjoint, au cas où vous auriez à en retirer la moitié rapidement.
  3. Vous pouvez aider les enfants à se sauver en leur indiquant un lieu de rencontre où vous pourrez vous retrouver. Apprenez-leur le numéro de téléphone local du poste de police et dites-leur de composer le 9-1-1 en cas d’urgence ou s’ils se sentent en danger.
  4. Parlez de votre situation à des personnes en qui vous avez pleine confiance. Convenez avec eux d’un mot de passe que vous utiliserez pour les avertir que vous êtes en danger et qu’il faut appeler la police immédiatement. Vous pouvez aussi choisir un mot de passe avec vos enfants pour qu’ils se protègent durant un épisode de violence.
  5.  Entendez-vous avec les voisins pour qu’ils appellent la police si des bruits suspects ou des cris proviennent de votre domicile.
  6.  Faites le tour de chaque pièce de votre logis et imaginez comment vous pouvez vous en échapper. Faites tout pour éviter les pièces sans issue (comme parfois la salle de bain, le sous-sol, la chambre froide) en présence de votre conjoint. Évitez aussi les endroits où sont entreposés des armes à feu ou des couteaux.
  7. Repérez les meilleurs endroits pour vous échapper au rez-de-chaussée, au deuxième étage et au sous-sol.

Revoyez et vérifiez régulièrement votre plan d’urgence.

 

Source : http://violenceconjugale.gouv.qc.ca/